27. Toxine Botulique « Botox »

Nederlands | Français         

La Toxine Botulique 'Botox'

Réduit l’activité et réharmonise la dynamique de certains muscles du visage.

C’est une toxine qui permet de réduire ou de paralyser certains muscles du visage et ainsi de diminuer ou supprimer certaines rides. L’expression du visage est moins fatiguée ou crispée.

Surtout utilisé pour les rides dites « du Lion », du front, mais également la patte d’oie.


Effets: 4 à 6 mois. Le chirurgien vous expliquera lors de votre consultation quel produit utiliser et avec quelle fréquence. Il vous expliquera également des avantages et inconvénients.


Brochure explicative de la toxine botulique sur simple demande.

APPELEZ-NOUS

pour toute information complémentaire: +32 2 687 22 85 ou par e-mail contact@chirurgiedombard.com

DOCUMENTATION PRENDRE UN RENDEZ-VOUS
En vidéo: Reportage Les dangers de la chirurgie esthétique (RTL-TVI)
Les dangers de la chirurgie esthétique - RTL-Tvi
Docteur L-Ph. Dombard: sa philosophie.


Combien ça coûte? Consulter notre liste de prix


Visitez notre galerie photos & vidéos
Reportage & Animation 3D - chirurgie esthétique du Docteur Dombard.
Votre première consultation

C’est au cours de cette première consultation que vous ferez part de vos souhaits et que le chirurgien pourra vous indiquer précisément à quel résultat vous pouvez raisonnablement vous attendre. Le chirurgien vous donnera des explications plus détaillées concernant le traitement souhaité.

DR. L-Ph. Dombard
L'injection de toxine botulique est-elle sans danger pour le patient?
C

ette molécule a été mise au point il y a 25 ans pour soigner des rictus ou torticolis. Depuis une décennie, elle est usitée à but esthétique. C’est un produit très sûr et il est rarissime que les patients y soient allergiques. J’attire toutefois leur attention sur le fait que tout médecin peut injecter ce type de produit. Or, ce n’est pas un acte anodin. C’est un acte précis qui demande, au préalable, un véritable diagnostic musculaire du visage.
Le praticien doit avoir acquis les compétences dans l’art d’injecter. La tentation d’un gain facile peut amener certains médecins à pousser à la consommation. Un spécialiste, de par sa formation, sera sans doute plus proche d’un souci de formation continue.

(Interview Docteur Louis-Philippe Dombard. L’EVENEMENT Avril 2007. p. 24. Spécial « Santé »).

  Spécialiste chirurgien plasticien.